intersiderale - διαστρική

pôle d’attraction droit au travail versus droit à la paresse

Y a pas d’travail pour tout l’monde [pages 3-4]

en quoi les travailleurs galactiks (mutants, droïdes & autres blob’s) seraient-ils paresseux ?

mercredi 1er janvier 1997, par intersiderale

Y a pas d’travail pour tout l’monde.. ou plutôt..
Pas pour les paresseux.
Y a d’illégal.. Du

..faut savoir c’k’on veut

ou

Du travail noir *

comme bol d’air
comme leitmotiv
comme nécesstité
comme utilité sociale éduquée
comme injustice
comme intérêt (logique K)
comme justification
comme faible satisfaction
comme exploitation /-eur /-és

La réprobation est rare et souvent mal placée.
ou
Du REFUS -être fâché
- pris comme une paresse.. un luxe.

Le travail en noir est illégal
mais est un moyen d’affirmation,
de justification sociale.

Du chômage

comme adaptation
comme mode de vie désigné
comme tourner en rond
comme déprime
comme nécessité

comme moyen de pression
comme esclavage
comme contribution &agrave l’exploitation
comme cul de sac du tourner en rond

Le système K actuel ne dére plus
l’intervention "active" -càd légale- de plus de 30% de sa population en âge de travailler.
Qu’il le désire ou non, son incompétence n’est plus à démontrer.

La paresse, les vacances c’est pas un plaisir de chômeur.

Du travail
comme nécessité
aliénation
exploitation
obligation
drogue

Il me faut mes 8 heures.
Histoire de pouvoir d’achat.
Ma bagnole..

Du concept de travail à propulser aux réalités comme processus révolutionnaires.

De sa redéfinition collective.
De son adaptation à ses/nos réalités.
De l’abîme entre ce qu’il représente dans la vie des gens et de ce qu’il représente dans un bilan d’entreprise, un budjet, une société, un marché

Des mentalité à changer ?
Un travailleur apprécie plus un travailleur noir qu’un chômeur.
La logique des organisations de gauche traditionnelle & et de gauche révolutionnaire -partis & syndicats- n’est pas &agrave un quelquonque intérêt pour les chômeurs. Tout au plus la défense des chômeurs âgés & pensions.
De ceux qu’ont eu du travail.
Pas des fainéants.

Tout au plus $, le chômage dérange par la pression faite sur les conditions de travail, l’avenir des enfants.

Un intérêt direct.

* Travail noir, travail au noir, travail en noir..
$ En oubliant les jaloux

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0