intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > blabla > points-de-vues > Autour du terrorisme les mots

17N

Autour du terrorisme les mots

jeudi 25 juillet 2002, par bosaila

Toutes les versions de cet article : [ελληνικά] [français]

On a trouvé un nouveau thème à s’intéresser : le « 17 Novembre ». Aussi, comme toujours, on s’y intéresse exagérément. Du matin au soir.

Dans la réalité on s’intéresse à QUOI ? A une organisation qui en 27 ans d’existence a réalisé 23 assassinats. 23 cibles sélectionnées. Ces morts ne touchaient pas le grand public. Ils n’ont pas mis des bombes dans le métro, ni dans des stades, ni des espaces à citoyens innocents. De ce fait, les citoyens n’avaient aucune raison d’avoir peur. C’est un « jeu » entre une organisation (se qualifiant de) révolutionnaire et les représentants des différents pouvoirs.

Cependant, on pourrait regarder aussi les thèmes suivants de l’actualité, lesquels sont passés en filigrane grâce au 17 Novembre :
- En Grèce, l’année dernière 321 personnes ont perdu leur vie en utilisant des drogues.
- L’ONU notifie que le SIDA (lequel a tué 22 millions d’humains jusqu’à présent dans le monde) pourrait ne JAMAIS être éradiqué.
- 43 morts et 97 blessés dans un mariage en Afghanistan (dans un bombardement américain effectué PAR ERREUR !).
- Collision aérienne en vol.
- 3 morts dans une échauffourée à l’aéroport de Los Angeles.

Et tout cela dans le MEME journal. Personne ne doit chercher beaucoup. Ni garder des archives. Un simple feuillet de n’importe quel journal et pour un seul jour suffit.

Suffit à nous montrer QUOI ? PARDI ! C’EST EVIDENT. QUE LA VIE HUMAINE N’A PAS LA MEME VALEUR POUR TOUS. C’est pondéré. Cela dépend de qui tu es et de ce que tu représentes.
La vie n’a pas la même valeur quand il s’agit de junkies (tandis que, naturellement, il y a valeur dans chaque honorable et financièrement puissant marchand de drogues).
Qui s’intéresse à la vie des africains du tiers-monde qui meurent du SIDA ? Ne déboursons pas d’argent pour trouver l’antidote. Pour quelle raison, vu que nous ne pourrons jamais l’amortir ? Les habitants du tiers-monde n’ont pas l’argent pour acheter l’antidote (même s’il était trouvé).
Collisions aériennes ? Erreur humaine des aiguilleurs du ciel. (Sauf que la compagnie de contrôle de la circulation aérienne est privée. Encore un fait insignifiant en Europe maintenant privatisée.)
Autant pour les Américains ? Ceux-ci continent la guerre contre le « terrorisme ». Sans merci. Mais souvent leurs armes « intelligentes » s’abattent sur « le mariage de guignol » [1]. Tout bonnement, cette fois, c’était un mariage réel. Cependant, avec un « pardon, erreur ! » c’est effacé.
Et tandis qu’ils traquent partout les fantômes et qu’ils accusent tous de ne pas avoir des mesures suffisantes de sécurité, les mêmes ne parviennent pas à observer des réglementations élémentaires dans leur pays de sorte à empêcher le pistolet dans les lieux publics. [2]

TOUT CELA POUR COMPRENDRE QUE LA VIE DE NOUS TOUS N’A AUCUNE IMPORTANCE EN FACE DE LA VIE D’UN CHEF DE LA CIA, D’UN ARMATEUR OU D’UN OFFICIER ANGLAIS. [3]

POUR QU’IL N’EXISTE LES MOINDRES ILLUSIONS.

P.-S.

traduction par stalinopAnk de l’article ΠΕΡΙ ΤΡΟΜΟΚΡΑΤΙΑΣ Ο ΛΟΓΟΣ de bosaila

Notes

[1] expression grecque

[2] c’est d’ailleurs pour beaucoup d’Etatsuniens le seul garant de leur liberté

[3] des cibles du 17N

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0