intersiderale - διαστρική

M1

Penser aujourd’hui un devenir

CM3

lundi 1er avril 2002, par Cybermandaï-e-s

PENSER AUJOURD’HUI UN DEVENIR émancipateur pour l’humanité nécessite de sortir l’écologie d’un carcan et d’une perspective caractérisée par le « rationnellement », « l’économiquement » et « l’hygiéniquement » sains. (Re)penser une écologie de la libération, axée sur le désir et le vivant, en rupture radicale avec les logiques mortifère actuelles, où le vivant se voit de plus en plus accaparé et marchandisé dans sa totalité. Il en va d’une volonté libératrice fondamentalement culturelle, où le désir redevient moteur central du devenir commun, mais également ferment d’une construction sociale et durable à long terme.
Réinstaurer des modes d’échanges libres et gratuits, en tant que modes prédominants dans les relations humaines, construits sur la priorité du désir et de l’autonomie, c’est mener un combat pour réinstaurer un équilibre tant sociétal que personnel, c’est repenser une économie tout simplement humaine, où l’humain précisément est pris en compte dans toute sa diversité créatrice et non dans sa rationalité comptable, financièrement évaluable, « scientifiquement » et statiquement définissable.
Pour contrer la globalisation (ou mondialisation) marchande, il n’existe pas d’armes plus subversives à notre sens que de (re)construire du libre accès, la où le système économique et politique, le système de la gouvernance, voudrait que tout soi monétarisé, financièrement étalonné, rationnellement hiérarchisé : valeur de la compétence, quantification du travail presté, sérialisation des besoin...Que l’on nous comprenne bien : le gratuit auquel nous appelons n’a rien à voir avec du subsidiaire, du surplus exceptionnellement et stratégiquement distribuable, de la récompense méritocratique ; notre gratuit se veut premier et généralisé, loin des spots ou des slogans promotionnels que lancent épisodiquement quelques négoces « attrape-nigauds » tout autant que certains gestionnaires de société publiques de transports, qui ne se pensent plus eux aussi que par le racolage du client captif, du client-roi, du client solvable.
Le collectif sans ticket in le livre-accès.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0