intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > blabla > (tentative de) pamphlet galactik > [tentative 01] > pamphlet04 :: unité versus diversité > Les nouvelles formes de fascisme ou les nouvelles formes de sélection. Du (...)

pourquoi les mutants, droïdes & autres blob’s de la galaxie sont-ils perplexes quand l’ordr’dur

Les nouvelles formes de fascisme ou les nouvelles formes de sélection. Du non-homme, de l’homme ou du surhomme.

unité versus diversité [pages 10-11 ]

mardi 1er avril 1997, par intersiderale

- réduire la fonction de l’intelligence et des sciences à la seule rentabilité économique
- traiter les enfants comme des clients adultes et les adultes comme des enfants idiots
- exclure systématiquement ceux qui ne sont pas utiles à la logique de guerre économique propre, ordonnée, précise et structurée
- traiter les exclus comme des animaux domestiques, des handicapés mentaux, des déchets embarrassants
- programmer l’éducation pour fabriquer des individus drillés à la production, facilement stimulables à la consommation et jetables une fois usés ou inutiles

Nous sommes tributaires de gros porcs pour qui l’idéal est d’écraser, de violer, de massacrer les humains, la nature et la vie ... C’est manifestement le pouvoir d’achat, baromètre suprême, qui détermine la place de l’individu dans la société. Ce n’est plus son statut professionnel - mais bien le « pouvoir à consommer » (le client n’est-il pas roi ?) Les dérives fascisantes découlent de cet état de fait. De ces appréciations conformes à l’homme générique et propre à la pensée unique. On consomme de la liberté, on achète des doses de démocratie. Plus le pouvoir d’achat est conséquent, moins on est soumis aux contraintes domestiques (quotidiennes), moins on risque d’etre inquiété par la justice, moins on risque d’être froissé par le mauvais temps, etc. Les nouvelles formes du fascisme ne sont jamais que des injustices sociales de l’ancien régime que l’on aurait cru dépassées. A l’inverse, la route paraît bien tracée. Sans pouvoir d’achat : L’acces a la culture est interdit. Les vacances sont interdites. Les transports en commun sont interdits. La télécommunication est interdite. Les rencontres sont interdites, etc. La dictature de fin de mois (est la pire ? ) Le fascisme ordinaire ne persécute pas l’individu physiquement, il le nie -excepté bien entendu les cas extrêmes -car si nous sommes bel et bien dans un état de Droit - c’est à condition que chacun reste à sa place. Si cette loi fondamentale est transgressée, le capitalisme sauvage montrera son vrai visage et aura recours à ses bon vieux principes autoritaires.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0