intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > blabla > points-de-vues > GRATUIT versus TOUT AU MARCHE USAGER versus CLIENT

(dans une tentative de) proposition de pôle d’attraction

GRATUIT versus TOUT AU MARCHE
USAGER versus CLIENT

vendredi 8 novembre 2002, par stalinopAnk

USAGER versus CLIENT (services publics versus sévices privées)

GRATUIT versus TOUT AU MARCHE (gratuité versus salariat)

Infantilisation du « citoyen »

EMULATION versus CONCURRENCE ((r)évolution versus maladie infantile)


En partant du pôle d’attraction « USAGER versus CLIENT », on enlace autant des réflexions entamées au sein d’institutions en démantellement - telle que la poste, les chemins de fer (e.g. services publics où il existe résistances et une culture du service public), ainsi que dans les débats et les pratiques de collectifs d’usagers (e.g. collectifs d’usagers acteurs : collectifs sans tikets, SEL, centre social), et on arrive inévitablement au pôle d’attraction « GRATUIT versus TOUT AU MARCHE ».

En ajoutant le fait que dans nos sociétés de contrôle tout citoyen est infantilisé c’est-à-dire mis au niveau d’une logique bâton-carotte, bonus-malus -sanctions et menaces versus responsabilité infantile ((la misère est quant à elle criminalisée, comme la résistance - mais ça n’a rien à voir))- on retrouve la logique du 1er pôle d’attraction intersidérale « EMULATION versus CONCURRENCE ». La concurrence est une maladie infantile primaire et contagieuse.

Un exemple -ou une question ?, l’idéologie néolibérale ainsi que la société K émanent d’une culture permanente de la satisfaction des désirs égoïstes et égocentriques du nouvel être venu au monde - une suprastructure favorisant le nombrilisme.

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0