intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran’soir au p’tit matin > occupation Matsaggos > Occupation Matsaggos - Κατάληψη (...)

radio-centre autogeré (brèves du mois de janvier)

Occupation Matsaggos - Κατάληψη Ματσάγγου

...συνεχίζουμε να μαθαίνουμε ότι μαζί μπορούμε να κάνουμε τα πάντα...

mardi 4 février 2003, par stalinopAnk

évènements publiées publiés sous forme de brèves entre les 9 et 24 janvier 2003

jeudi 9 janvier 2003 - intrusion à l’occupation, Volos

des personnes encore inconnues (des flics, des fachos, des voisins intolérants, le ΔEH ?) se sont introduites hier à l’occupation ΜΑΤΣΑΓΓΟΥ pour enlever les fusibles et couper les fils électriques.

quand nous avons essayé de rétablir le systeme électrique, tout nous a peté à la gueule. un coups de foudre droit dans les yeux. par chance, celui qui maniait le tournevis n’est pas mort et.. portait des lunettes. il n’a donc pas eu les yeux brulés -juste la pomette brulée.

affaire à suivre. un électricien inspecte le système en ce moment. la presse locale sera informée tout à l’heure.. (même si cela ne sert à rien !)

assemblée générale de l’occupation demain.

aujourd’hui, assemblée de "ΑΠΟ ΚΟΙΝΟΥ" à "ΑΠΟ ΚΟΙΝΟΥ" à 8h, des électrons désirants iront y informer les camas anars.. (là, par contre, cela sert !)


samedi 11 janvier 2003 - occupation : dernières nouvelles / κατάληψη : τελευταία νέα

le recteur de l’Université de Thessalie a déclaré hier au journal local "Η ΘΕΣΣΑΛΙΑ" que c’est lui qui avait ordonné aux employers du ΔΕΗ de s’introduire dans le bâtiment occupé et d’y couper le courant.

la manière dont le courant a été déconnecté -et ce sans en avertir les occupants- a mis en péril les vies d’un étudiant de l’université et d’un travailleur de Νέα Ιωνία. ils ont failli être purement et simplement foudroyé.

commentaires - σχόλια :

  • l’intersidérale, c’est un truc d’étudiants ?

    11 janvier 2003, par ...

    n’est-ce pas un peu facile d’occuper des locaux appartenant à l’université quand on sait qu’en grèce la police ne peut entrer sur les campus depuis la fin de la dictature ?

  • > l’intersidérale, c’est un truc d’étudiants ?

    11 janvier 2003, par @nonym

    mouais.. merci nicole..

  • > > l’intersidérale, c’est un truc d’étudiants ?

    14 janvier 2003, par TTX

    nicole a fait un dur accident, faut pas lui en vouloir...

    par contre aurait-il moyen d’avoir un petit descriptif (historique ?) de ce squat/radio.

    les seules infos sont 1 :ouverture d’une radio. 2 :les plombs sautent.

    ==> keskisest passé entre les 2 ? ?

  • > l’intersidérale, c’est un truc d’étudiants ?

    16 janvier 2003

    est-ce bien l’intersidérale qui occupe ?

    ou fait-elle partie d’une plateforme ?

  • > > l’intersidérale, c’est un truc d’étudiants ?

    16 janvier 2003, par stalinop@nk

    no !
    c’est comme les cybermandaies.. l’intersiderale s’active et participe, et encore soutient(-gorge)..

    et ce n’est pas une plate-FORME.. MAIS BIEN UNE GROSSE-FORME DESIRANTE...

    ch’ai pas ki est le complexe d’ex-etudiant qui se se voit en tablier ex-blanc puant la mert, le spermm, et la bierrrrr.. vive les formations (et pas les training (standard champion)) pour les complexes de masse(s) et les complexes estudiantiens..

    et un tsipouro parakalo.. ! ! !

    kon finisse tous au cachoooot ! ! !

  • > > > l’intersidérale, c’est un truc d’étudiants ?

    24 janvier 2003, par lipomu

    et au pieu... akoma tsipouro parakalo !

  • > > > > l’intersidérale, c’est un truc d’occupants ?

    24 janvier 2003, par el presidente gonzalo 5e epee du marxisme

    allezzzz tous au pieu.. ou au Peru ? ! ! avec les lamas !


mardi 14 janvier 2003 - occupation Matsaggou

en tres bref avant de passer a autr’choz..

les occupants ont plaquardes tout le centre de Volos hier soir. ce matin vers 9h, ils se sont reunis pour se rendre au batiment central de l’universite. ils ont en chemin continue a informer la ville et ses habitants.

arrivant a son bureau, le recteur n’a pas trouve utile de les rencontrer.

ils ont alors decide d’organiser un concert musical dans le batiment baignant dans une ambiance de stress examinatoire.

dans le bruit, le recteur a alors juge utile de venir parler avec les occupants de Matsaggou par deux reprises.

devant tant de bonnes volontes rectorales.. ils ont emportes tous leur bardas pour s’en retourner a l’occupation et rediscuter de tout cela.

d’autres nouvelles bientot..

quand l’heure sera a nouveau au P(ersonal)C(omputer).. tant qu’a present la lutte continue sans electricite ni chauffage..

on mange tous des feves pour se rechauffer au gaz naturel..


mercredi 15 janvier 2003 - ΚΑΤΑΛΗΨΗ ΜΑΤΣΑΓΓΟΥ - OCCUPATION MATSAGGOS

L’OCCUPATION CONTINUE !
LES TECHNICIENS de l’unif. SONT VENUS RETABLIR LE COURANT ELECTRIQUE...

LES ACTIVITES PEUVENT CONTINUER SANS LA LUMIERE DES BOUGIES...

sur Athens INDYMEDIA (EN GREC - ΣΤΑ ΕΛΛΗΝΙΚΑ)
sur Thessaloniki INDYMEDIA (EN GREC - ΣΤΑ ΕΛΛΗΝΙΚΑ)

commentaires - σχόλια :

  • Projection Video

    19 janvier 2003, par stalinopAnk

    Ce soir projection video à l’occupation Matsaggou


mercredi 22 janvier 2003 - occupation Matssaggos radio-centre autogeréNOUS CONTINUONS A FONCTIONNER VOTRE FASCISME NE NOUS ARRETE PAS

cI-APRES LA TRADUCTION DU DERNIER TRACT DE L’OCCUPATION MATSSAGGOS QUI A ETE DISTRIBUE ET PLACARDE DANS TOUTE LA VILLE DE VOLOS AVANT DE NOUS RENDRE A L’UNIVERSITE POUR RECONTRER LE RECTEUR.

cELUI-CI AU VU DU TRACT A REFUSE DE NOUS RENCONTRER ET DE REPONDRE A NOS REVENDICATIONS. NOUS AVONS ALORS ORGANISE UN CONCERT DANS LE BATIMENT CENTRAL DE L’UNIVERSITE. LE RECTEUR A FINI PAR DESCENDRE POUR NOUS RACONTER DES CARABISTOUILLES (GENRE : C’EST MOI QUI ME SUIS INTRODUIT DANS LE BATIMENT ET Y AI COUPE LE COURANT, JE N’AI DONC PAS VIOLE L’ASILE UNIVERSITAIRE)

fINALEMENT, RECONNAISSANT SES ERREURS, IL A FAIT INSTALLER UNE NOUVELLE INSTALLATION ELECTRIQUE.

lE TRACT :

OCCUPATION MATSAGGOS RADIO-CENTRE AUTOGERE
NOUS CONTINUONS A FONCTIONNER
VOTRE FASCISME NE NOUS ARRETE PAS

Six semaines et quelque avant...
Des étudiants et des habitants de Volos décidèrent en commun de s’approprier un espace de l’université et de la ville afin d’y revendiquer collectivement leurs désirs d’expression libre, de participation, d’autogestion et de création.
Nous savions déjà que certains n’apprécieraient pas ce type d’initiative.
Nous prenions un espace que le marché et la négligence des institutions avaient condamné à l’abandon, bien qu’il représente un morceau de l’histoire de la ville.
Nous lui redonnions vie grâce à nos volontés responsables et malgré de nombreuses entraves.
Nous transformions une ruine en un espace ouvert à quiconque voudrait s’y exprimer en dehors des restrictions formelles de l’époque.
Ce que nous ne savions pas était que la réaction la plus vive viendrait de l’UNIVERSITE et de son ADMINISTRATION RECTORALE, et non d’habitants de Volos ou de la police.

Six semaines et quelque après...
NOUS DENONCONS :
- Le recteur Μπαγιάτης de ΠΘ (université de Thessalie) qui a violé l’asile universitaire : en accord avec ses déclarations au « Τύπο » (journal local), il a donné l’ordre au ΔΕΗ (compagnie d’électricité) de couper immédiatement la distribution de courant et ce sans nous avertir. Cependant, le directeur du ΔΕΗ l’a démenti à « Η Θεσσαλία » (journal local) et a déclaré que ses employés n’avaient rien à voir avec cet incident.
- Un VANDALISME VICIEUX : démolissant la paroi en bois séparant notre lieu du reste du bâtiment, un ou des individus se sont introduit à l’intérieur de l’occupation pour saboter le tableau électrique en laissant des fils dénudés saillants et chargés de courant triphasique. Cela a ainsi mis en péril l’intégrité physique de deux des occupants du Matsaggos.

POURQUOI VEULENT-ILS NOUS JETER DEHORS ?
Pour des raisons de stabilité du bâtiment ?
En 1997, le service technique de l’université a jugé le bâtiment insuffisamment stable et donc impropre à toute utilisation. Toutefois, après avoir fait un appel d’offre, le vice-recteur Μπαγιάτης a permis le fonctionnement du centre estudiantin dans ce bâtiment (ancienne fabrique de tabac Matsaggos). Cette situation a perdurée jusqu’au début 2001, quant à nouveau le service technique a jugé le bâtiment insalubre. Comme aucuns travaux d’ensemble ne prouvent l’instabilité du bâtiment et que tout est basé sur de simples combines, nous pouvons supposer qu’il s’agit de spéculations ? De secrets marchands ? De magouilles ?

NOTRE REPONSE A L’UNIVERSITE :
Nous sommes entré et avons donné vie à un espace qui doucement disparaît de la mémoire de tous bien qu’il soit d’une grande valeur historique. Vous êtes responsables de cet oubli. Bien que vous puissiez valoriser le lieu, non seulement vous n’en prenez pas soin, mais en plus vous contrecarrez ceux qui le font.
L’occupation Matsaggos fonctionne et continuera à fonctionner comme un lieu de création et d’auto-organisation. Déjà, la station radiophonique libre a avancé et nous avons organisé une série de manifestations diverses comme des débats, des projections de films, des concerts, etc. Grâce au travail collectif, le lieu change de forme et avec lui nous changeons aussi. Cela nous convainc d’avoir raison et nous donne la force de persévérer, tout en espérant que la solidarité et la participation de l’ensemble des communautés de la ville seront de plus en plus fortes. Nous continuons à penser que notre occupation dépend de notre force et de notre solidarité, et non d’attaques extérieures, lesquelles sont naïves comme celles qui peut-être sont en train de se planifier.

NOUS CONTINUONS A APPRENDRE QU’ENSEMBLE NOUS POUVONS FAIRE TOUT

commentaires - σχόλια :

  • > occupation Matssaggos

    23 janvier 2003, par σταλινόπΑνκ

    Κατά τις 6 μμ, οι καταληψίες της κατάληψης Ματσάγγου θα πάνε να συναντήσουνε με τη γειτονιά και να τους καλέσουν. Αμέσως μετά θα γίνει μια διαστρική συζήτηση στην κατάληψη.

    A 18h, les occupants de l’occupation Mastaggos iront rencontrer le voisinage pour les inviter. Juste après une réunion intersidérale se déroulera au sein de l’occupation.


vendredi 24 janvier 2003 - Ιnvitation du centre autonome Matsaggos - Πρόσκληση του αυτόνομου στέκι Ματσάγγου

9 semaines après... nous connaissons mieux le voisinage et la ville

2 jours de rencontres, d’échange et de communication

...pour constater qu’ensemble nous pouvons faire tout

Samedi 25 et dimanche 26 janvier discussions, projections de films, repas et rebetika

au centre autonome Matsaggos P.Mela & Socratous dès 19 :00...

commentaires - σχόλια :
  • .. hum !

    27 janvier 2003, par stalinopAnk

    on a visionne, on a danse, on a bu, on a mange..

    le seul truc qui cloche.. c’est les imbeciles qui ont besoin de flics pour vivre et etre des gentils garconnet..

    moi je leur ai dit, allez faire vos conneries chez vos amis.. nous on n’en veut pas et plus !

    enfin 2 imbeciles qui fouttent la merde sur une cinquantaine qui s’amusent.. ca compte pas.. mais ca fout la zone !

  • eskoussé nou onavet tro bou

    28 janvier 2003, par les deux zimbéciles

    lè tsipuro il è bocou trofor

    la prochèn fwa nou etr jentile

    pardone

2 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0