intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > blabla > (tentative de) pamphlet galactik > [tentative 01] > pamphlet04 :: unitĂ© versus diversitĂ© > Entre 1990 & 2020. Le nouveau ‘fascisme’ incarnera (...)

pourquoi les mutants, droĂŻdes & autres blob’s de la galaxie sont-ils perplexes quand l’ordr’dur

Entre 1990 & 2020. Le nouveau ‘fascisme’ incarnera la face de la bonne conscience ou ne sera pas

unité versus diversité [pages 17-19]

mardi 1er avril 1997, par intersiderale

Quelque part entre 1990 & 2020...

L’histoire ne se rĂ©pète pas.
Pourtant, elle piétinait fameusement.
Le héros de la deuxième guerre mondiale avait disparu. Les anciens perdants se partageaient & se disputaient le monde avec leur maître.

L’Europe Ă©tait forteresse. L’immigration restait interdite. Deux prĂ©textes invoquĂ©s : le manque d’emploi en Europe et le besoin de dĂ©veloppement chez eux. Personne ne rentrait sauf par filières dites illĂ©gales & tolĂ©rĂ©es ; une main d’oeuvre bon marchĂ© voire gratuite n’est jamais nĂ©gligeable. Quelques annĂ©es auparavant, on parquait les candidats rĂ©fugiĂ©s dans des camps amĂ©nagĂ©s [1] ; il fallait bien les loger.
Puis, plus personne ne sortait.
Plus besoin d’ailleurs, le tĂ©lĂ©travail, les loisirs & le repos virtuels, la TVnet & tĂ©lĂ©Q.. comblaient les besoins. Ce qui avait permis une rĂ©volution Ă©cologique : la suppression de l’automobile. D’autre part, il valait mieux rester chez soi.

A l’aube du XXIème siecle, le travail changeait de nature. La sociĂ©tĂ© du loisir [2] semblait ĂŞtre son nouveau cadre.
Mais quelle fut la parade ?
La société de (auto)contrôle.
La mutation du capitalisme Ă©tait terminĂ©e, la crise structurelle dĂ©passĂ©e. Du rĂ©gime de surconsommation on passait Ă l’autoconsommation.
Il fallait assurer la stabilitĂ© de ce nouvel Ă©quilibre prĂ©caire, avec 30% d’exclus interchangeables. On nous racontait la crise. On rĂ©pĂ©tait.

Et tout cela est passé sans peine.
L’humain s’autogĂ©rait comme une marchandise.
Dans les annĂ©es 30, le chĂ´mage fournissait les bataillons de choK fascistes. Dans les annĂ©es 90, les allocataires fournirent les nouveaux stakhanovistes [3] du travail, encore appelĂ©s les dumpeurs [4] .
La force de travail Ă©tant devenue prĂ©carisĂ©e, l’idĂ©ologie dominante avait permit qu’elle paraisse facultative. Aussi, une allocation universelle permettait de survivre et assurait pĂ©rennitĂ© Ă l’instabilitĂ©. Les dĂ©tenteurs des moyens de production Ă©taient dĂ©localisĂ©s [5].
Toute alternative semblait inconcevable.
Devant l’aberration sans issue, le système appelait pour son maintien Ă .. Un cyberEtat autocontrĂ´lĂ©, pourvoyeur d’ordre, de sĂ©curitĂ©, de travail et de variĂ©tĂ©s.

Et tout Ă©tait dĂ©jĂ en place : les Ă©quipes multidisciplinaires de neurothĂ©rapeutes, accompagnĂ© de sociologues, biologistes.. Des annĂ©es de recherche sur le comportement humain. L’idĂ©ologie de ‘l’autre est un con’ Ă laquelle la PublicitĂ© participait largement. L’individualisme ambiant. Le besoin de sĂ©curitĂ© permanente d’un rĂ©gime par essence instable. Le rĂ©gime des castes. Le système de l’entonnoir. La culture d’entreprise & l’idĂ©ologie de la compĂ©tence.
On avait prĂ©servĂ© la S.S. [6] pour les personnes responsables.
Les nains on les piquait. Les vieux aussi mais Ă aut’chose. Les jeunes le faisaient tout seul. Les chromosomes clonĂ©s. Les anomalies avortĂ©es. Les embryons filmĂ©s & fichĂ©s. Le choix du sexe, des maladies.. Vous le prĂ©fĂ©rez blond ou chauve ? Un pied ou quatre bras ? Non pas besoin d’aller plus loin, on avait.. l’autocontrĂ´le, la culpabilitĂ© & le jugement, l’autodĂ©lation, et.. l’Organisme de PrĂ©servation de la SantĂ© Publique, Physique & Mentale (OPSPPM).

Toute violence devient barbare. Elle Ă©tait soit oeuvre d’un psychopathe, soit d’un dysfonctionnement Ă corriger. Les injustices d’un système aveugle devenaient inhĂ©rentes Ă la nature humaine. En dĂ©mocratie, on se fâche pas, on vote. On votait pour tout par rĂ©fĂ©rendum Ă©lectroniKĂ© prĂ©dĂ©terminĂ©. Quand une usine fermait dans un secteur, si les travailleurs rĂ©sistaient : ils Ă©taient toujours rĂ©Ă©duquĂ©s au chĂ´mage pour comportements jugĂ©s irraisonnables ou dangereux. Un ouvrier s’insurgeait violemment contre les conditions de travail. Il Ă©tait virĂ© avec bĂ©nĂ©diction des syndicats et bĂ©nĂ©ficiait d’un accompagnement psychiatrique. On parlait aussi d’astreintes, 3 millions par jour de grève quand on en gagnait 20 milles net. Ça fait rĂ©flĂ©chir.

Les gĂ©nĂ©rations neuves avaient l’oubli en tĂŞte. Pour l’alternative c’Ă©tait moins clair. Mais une dernière difficultĂ© restait Ă gĂ©rer pour le système : un certain comportement humain spontanĂ© & les contradictions internes Ă chaque humain.

Notes

[1] par exemple le centre de déportation 127bis de Steenokkerzeel

[2] autrefois appelĂ©e ’communisme’

[3] stakanoviste : ouvrier de choc, oudarnik, dont le rendement est supĂ©rieur Ă la norme

[4] personne qui pratique le dumping, qui travaille pour un salaire inférieur àcelui qui permettrait de reconstituer sa force de travail, en fonction du degré de civilisation.

[5] patronat, bougeoisie étaient des mots dépassés. Seuls existaient des actionnaires virtuels.

[6] sécurité sociale

2 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0