intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > blabla > (tentative de) pamphlet galactik > [tentative 01] > pamphlet04 :: unité versus diversité > Entre 1990 & 2020. Le nouveau ‘fascisme’ incarnera la face (...)

pourquoi les mutants, droïdes & autres blob’s de la galaxie sont-ils perplexes quand l’ordr’dur

Entre 1990 & 2020. Le nouveau ‘fascisme’ incarnera la face de la bonne conscience ou ne sera pas

unité versus diversité [pages 17-19]

mardi 1er avril 1997, par intersiderale

Quelque part entre 1990 & 2020...

L’histoire ne se répète pas.
Pourtant, elle piétinait fameusement.
Le héros de la deuxième guerre mondiale avait disparu. Les anciens perdants se partageaient & se disputaient le monde avec leur maître.

L’Europe était forteresse. L’immigration restait interdite. Deux prétextes invoqués : le manque d’emploi en Europe et le besoin de développement chez eux. Personne ne rentrait sauf par filières dites illégales & tolérées ; une main d’oeuvre bon marché voire gratuite n’est jamais négligeable. Quelques années auparavant, on parquait les candidats réfugiés dans des camps aménagés [1] ; il fallait bien les loger.
Puis, plus personne ne sortait.
Plus besoin d’ailleurs, le télétravail, les loisirs & le repos virtuels, la TVnet & téléQ.. comblaient les besoins. Ce qui avait permis une révolution écologique : la suppression de l’automobile. D’autre part, il valait mieux rester chez soi.

A l’aube du XXIème siecle, le travail changeait de nature. La société du loisir [2] semblait être son nouveau cadre.
Mais quelle fut la parade ?
La société de (auto)contrôle.
La mutation du capitalisme était terminée, la crise structurelle dépassée. Du régime de surconsommation on passait à l’autoconsommation.
Il fallait assurer la stabilité de ce nouvel équilibre précaire, avec 30% d’exclus interchangeables. On nous racontait la crise. On répétait.

Et tout cela est passé sans peine.
L’humain s’autogérait comme une marchandise.
Dans les années 30, le chômage fournissait les bataillons de choK fascistes. Dans les années 90, les allocataires fournirent les nouveaux stakhanovistes [3] du travail, encore appelés les dumpeurs [4] .
La force de travail étant devenue précarisée, l’idéologie dominante avait permit qu’elle paraisse facultative. Aussi, une allocation universelle permettait de survivre et assurait pérennité à l’instabilité. Les détenteurs des moyens de production étaient délocalisés [5].
Toute alternative semblait inconcevable.
Devant l’aberration sans issue, le système appelait pour son maintien à.. Un cyberEtat autocontrôlé, pourvoyeur d’ordre, de sécurité, de travail et de variétés.

Et tout était déjà en place : les équipes multidisciplinaires de neurothérapeutes, accompagné de sociologues, biologistes.. Des années de recherche sur le comportement humain. L’idéologie de ‘l’autre est un con’ à laquelle la Publicité participait largement. L’individualisme ambiant. Le besoin de sécurité permanente d’un régime par essence instable. Le régime des castes. Le système de l’entonnoir. La culture d’entreprise & l’idéologie de la compétence.
On avait préservé la S.S. [6] pour les personnes responsables.
Les nains on les piquait. Les vieux aussi mais à aut’chose. Les jeunes le faisaient tout seul. Les chromosomes clonés. Les anomalies avortées. Les embryons filmés & fichés. Le choix du sexe, des maladies.. Vous le préférez blond ou chauve ? Un pied ou quatre bras ? Non pas besoin d’aller plus loin, on avait.. l’autocontrôle, la culpabilité & le jugement, l’autodélation, et.. l’Organisme de Préservation de la Santé Publique, Physique & Mentale (OPSPPM).

Toute violence devient barbare. Elle était soit oeuvre d’un psychopathe, soit d’un dysfonctionnement à corriger. Les injustices d’un système aveugle devenaient inhérentes à la nature humaine. En démocratie, on se fâche pas, on vote. On votait pour tout par référendum électroniKé prédéterminé. Quand une usine fermait dans un secteur, si les travailleurs résistaient : ils étaient toujours rééduqués au chômage pour comportements jugés irraisonnables ou dangereux. Un ouvrier s’insurgeait violemment contre les conditions de travail. Il était viré avec bénédiction des syndicats et bénéficiait d’un accompagnement psychiatrique. On parlait aussi d’astreintes, 3 millions par jour de grève quand on en gagnait 20 milles net. Ça fait réfléchir.

Les générations neuves avaient l’oubli en tête. Pour l’alternative c’était moins clair. Mais une dernière difficulté restait à gérer pour le système : un certain comportement humain spontané & les contradictions internes à chaque humain.

Notes

[1] par exemple le centre de déportation 127bis de Steenokkerzeel

[2] autrefois appelée ’communisme’

[3] stakanoviste : ouvrier de choc, oudarnik, dont le rendement est supérieur à la norme

[4] personne qui pratique le dumping, qui travaille pour un salaire inférieur à celui qui permettrait de reconstituer sa force de travail, en fonction du degré de civilisation.

[5] patronat, bougeoisie étaient des mots dépassés. Seuls existaient des actionnaires virtuels.

[6] sécurité sociale

2 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0