intersiderale - διαστρική

d’une vie et de l’autre

19] confusion & trouble persistant

(tentative ratée de) mise à plat

1er 1998, par stalinopAnk

De la confusion vécue émanant du système K et attribuée au prétendu irréel des utopies
Du trouble persistant

Du donne-moi une chique traduisez par un bonbon. Du non, c’est pas celle-là que je veux. Du je veux l’autre.

De la faible logique adonnée au citoyen permettant un jeu ridicule de dupes avertis

Des nommés et autoproclamés socialistes vénérés pour leurs actes par les ultralibéraux envieux. Des néolibéraux rivalisés par des sociaux-démocrates plus aptes à exécuter une politique K d’austérité. Soulignons qu’austérité est un mot abstrait et austère désignant la désorganisation concrète des droits sociaux, politiques, sanitaires, citoyens & syndicaux, etc.

Toute irréalité conséquente et incompétente passe toujours mieux sous le drapeau du mensonge.

Au sein de nos sociétés K occidentales, la réfutation du marxisme comme utopie communiste s’est peu articulée sur une quelconque réalité. _ Le non-dit est qu’elle ne fut point vécue. _ La plupart du temps, la critique occidentale fut basée sur son histoire issue de théories n’ayant de marxistes que le nom. Ces dernières théories sont collaboratrices et ennemies complémentaires. Elles sont évidées de tout contenu émancipateur. Elles sont l’alternative du durable sans aucun dépassement. Au sein des régimes autoproclamés socialistes, la réfutation majeure est celle d’un mensonge.

(insérer DEBORD 1967 ; société inversée)

En termes simplistes et d’une dichotomie usurpée, la droite critique la gauche radicale dite extrême sur base des théories de droite dite de gauche. Etc. De même, longtemps l’URSS et son bloc, entendez l’Europe centrale et orientale, étaient complémentaires, dans leurs luttes contre-révolutionnaires, aux USA et leur bloc, entendez l’Europe occidentale. Et les satellites... continuent leur révolution sempiternelle.

Et inversement, les libéraux réfutent le discrédit omnipotent du système K en accusant les adaptations sociales et marxisantes qu’il aurait subi. Ces processus découlent de la lutte factice des parties traditionnelles qui s’évertuent au statu quo afin de conserver alternativement le pouvoir par concessions complémentaires.

De même, nous reprochons amèrement à l’élite de l’avant-garde du prolétariat bolchevique d’avoir trop cru aux vérités et aux rêves des économistes bourgeois du XXIIIè siècle.

"nous avons assisté à un renforcement de la puissance des Etats, en tant qu’organisme toujours plus raffiné de surveillance. (…) s’est réalisé, quoique sous un autre aspect le rêve des économistes bourgeois du XVIIIè siècle (…) L’Etat dont les économistes ……." (Sanguinetti 1975).

Cette erreur instaurée en Etat prolétarien découlait probablement de restes inculqués d’idéologie social-démocrate. Cette volonté d’un Etat dominant et éducateur devait correspondre à une société de transition vers le communisme - l’évolution s’est arrêtée en cours.

"Communisme = pouvoir des soviets + électrification" (Lénine ?)

insérer CCCP Fedeli alla Linea …

La révolution russe ou soviétique a définitivement échoué en 1921. Le communisme de guerre en fut un préalable. La N.E.P. enterre la plupart des mesures socialistes et communistes pour y substituer le modèle K - incontournable suites aux circonstances historiques de l’époque et devant la dérive du parti bolchevik.

"Ce capitalisme qui croit de la sorte est contrôlé, calculé et le pouvoir reste aux mains de la classe ouvrière et de l’Etat ouvrier" (Lénine 1922 ?).

P.-S.

suite 20] ABOLITION DE L’ETAT

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0