intersiderale - διαστρική

d20/21

YOMANGO

lundi 23 décembre 2002

Communiqué de l’entreprise Yomango au sujet de l’exhibition de tango au supermarché Champion (Carrefour) : Noël à l’argentine.

Cette après-midi Yomango a organisé une exhibition de tango dans une succursale de la multinationale Carrefour (qui est le leader européen et le deuxième mondial de la distribution) dans le centre de Barcelone. Les danseurs ont interprété une chorégraphie qui leur a permis de d’approprier « discrètement et festivement » de quelques bouteilles de champagne pour célébrer l’anniversaire des luttes argentines.

Le toast aura lieu demain dans une multinationale espagnole liée à la crise argentine. Nous voulons célébrer l’organisation populaire en Argentine, pays-miroir dans lequel nous nous regardons et duquel nous apprenons des nouvelles formes de mobilisation. Aujourd’hui, il fait un an qu’a commencé la lutte d’un peuple qui a usé de toute sa créativité dans la recherche de solutions d’autogestion contre une crise économique dévastatrice.

Ces marchandises (13 bouteilles) sont les seules que nous ayons libérées de l’acte pesant de l’achat., du moins aujourd’hui, jour d’action publique Yomango. (Parce que Yomango est un acte quotidien, un mode de vie omniprésent qui te rend la vie plus meilleure.)

L’action fut préparée pour que tout advienne de manière festive, ce que nous avons essayé durant les derniers mois de soupers-Yomango. Nous voulons vous offrir le meilleur, nous amuser et partager avec tout le monde le fait que les supermarchés peuvent être des scènes quotidiennes parfaites pour développer notre créativité par-dessus l’acte ultracodifié de remplir son caddie et payer.

Pendant l’exhibitions nous avons présenté nos bandonéons ou « mangonéons », instrument qui produisent des sons célestes quand on découvre le contenu de ce pourquoi ils ont été crées ; ou besaces-à-bouteilles : du supermarché à la table en toute élégance. Le fruit du labeur de notre département investigations et produits. I+D « d’en dessous » crée par les usagers en processus de travail coopératif. « design avec nous » est un programme qui évite que les élites de designers définissent notre interaction avec les produits.

Réseau Global Argentine-Tango, connections de l’action : (...) www.december20.cjb.net

Quelques clés sur le style YOMANGO :

- YOMANGO est une marque dont l’objectif principal, comme celui de toutes les marques importantes, n’est pas tellement la vente de marchandises, mais « l’acquisition » massive d’un style de vie.

- Ose désirer. YOMANGO est tout le contraire d’une pratique activiste ennuyeuse de réaction : c’est la prolifération articulée de gestes créatifs : nous ne « volons » pas, nous « mangons » : nous faisons de la magie, nous libérons le désir, l’intelligence et la liberté cristallisée dans les « choses » offertes à la vente. Le fondement actuel du capitalisme est la production et la reproduction sociales via l’exploitation de l’intelligence et de la créativité collectives. Le marché se nourrit de nos idées, des formes de vie, des multiples façons dont les gens s’expriment par la parole, les vêtements, les gestes, la sexualité... Le commerce s’approprie de tes désirs, de tes attentes, de ton expérience qu’il te rend sous une forme aliénée, séparée de toi, convertie en « choses » que tu peux acheter. Le style YOMANGO propose de se « réapproprier » légitimer et étendre « l’expropriation » de ce qui, en fait, juste avant sa transformation en « choses » appartient au commun. YOMANGO est très fort en toi.

- YOMANGO ne connaît pas la légalité ou l’illégalité, mais dans tous les cas, un type de légitimité qui est autre : celle qui surgit d’en dessous, du quotidien, du désir de vivre avec liberté et créativité. « Acheter » est un acte d’obéissance. YOMANGO est un style désobéissant. De même que le marché cristallise ton désir et ta créativité en choses commercialisables, régule et contrôle ton envie de communauté, de vivre des expériences partagées, dans ces centres et grandes surfaces commerciales aseptisées qui se présentent comme les nouveaux espaces publics et qui en réalité sont une contradiction inhérente : espaces publics privatisés. Dans ces lieux, la puissance communautaire est régulée par l’induction de la circulation et des comportements, en accord avec d’étranges rituels surcodifiés. L’abondance est l’autre face de la précarité (hôtesses, serveurs... YOMANGO libère aussi l’expérience collective de ces nouvelles usines). Propose de sortir des balises signalant les chemins établis pour contredire les routines. Est un nouveau mode de vie subversif des espaces d’agrégation commerciale. YOMANGO est une entreprise franchisée que tu montes quand tu veux. Le style YOMANGO est un processus ouvert. Crée des outils, des prototypes et des dynamiques qui fluent et prolifèrent, qui espèrent être réappropriées et circuler. Une marque qui est à tout le monde. Qui va et vient du commun.

Et rappelle-toi : YOMANGO, seulement dans ton centre commercial.

- YOMANGO

Parce que la félicité ne peut s’acheter....

P.-S.

YOMANGO

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0