intersiderale - διαστρική

opération barbaland 2003

mardi 6 mai 2003, par intersiderale, savate

Les Cybermandaï-e-s lancent des pourparlers

Communiqué à la presse, aux autorités communales, au propriétaire de l’école Hocheporte et à la multitude

Appel aux pourparlers pour une prolongation de l’occupation de l’école de la place Hocheporte, à Liège par les Cybermandaï-e-s et leurs amis.

daté de la nuit du 5 au 6 mai 2003

Du 1er au 4 mai 2003, les Cybermandaï-e-s ont ouvert l’Ecole des Mandaï-e-s et sa Plaine de jeux désobéïssante. Il s’agissait de la première expérience à Liège d’un Centre Social éphémère : un lieu destiné à l’échange des savoirs et aux pratiques émergeantes. Dans un esprit d’accessibilité à tous, par la gratuité mais aussi par l’implication active. Cela s’inscrivait dans le cadre de nos activités de politique festive du 1er Mai et de notre lutte contre les nouvelles formes de précarité et d’exploitations dans le travail et la société dans laquelle nous vivons.

L’Opération Barbaland (nom donné à ces 4 jours) a été un succès, au-delà de nos espérances. Une multitude de personnes (1.000 ? 2.000 ?) ont partagé un cadre de vie nourri de débats, de théâtre, de projections, de concerts, d’émissions de radio pirate, de bouffes à un euro et d’auberge espagnole, d’animations pour enfants, d’une bibliothèque itinérante... Le tout organisé avec un capital de 500 euros (généré par une coopérative éphémère) et surtout avec des synergies citoyennes, spontanées, associatives et ludiques. On a même vu les voisins venir nous encourager. Par exemple, un vicaire et un médecin du quartier.

Un tel succès a donné envie aux Cybermandaï-e-s et à de nombreuses autres personnes et associations impliquées dans le projet de réfléchir à une prolongation de l’expérience. D’autant qu’ils ont assisté à une multitude de demandes et de désirs du voisinage, d’artistes, d’étudiants, de joueurs d’échecs, d’animateurs et êtres vivants en tous genres de voir quelque chose continuer dans ce lieu, avant que celui-ci ne soit transformé en bureaux et en habitations privées.

L’occupation du bâtiment a toutefois inquiété la société privée ayant racheté l’école à la ville. Elle a, semble-t-il, introduit une procédure d’expulsion auprès des autorités. A cet égard, nous soulignons que, dès le départ, les autorités avaient été prévenues de notre action. Sans réaction de leur part.

Le permis de bâtir ne pouvant, selon nos informations, être délivré avant l’automne, les occupants et usagers actuels du lieu veulent prendre le temps de lancer des pourparlers avec le propriétaire et les autorités communales sur la faisabilité d’un projet donnant suite à l’Ecole des Mandaï-e-s. Et ce, tant au niveau du contenu que de la forme juridique de cette occupation. Un projet qui pourrait peut-être se prolonger jusqu’au début des travaux.

Une équipe juridique prendra contact avec les parties impliquées dans les plus brefs délais. Notons que le contenu juridique d’une éventuelle expulsion se doit également d’être analysé le plus scrupuleuseument. Les occupants et usagers, et leurs amis, déclarent dès lors vouloir tenir le lieu jusqu’à nouvel ordre, et ce afin de pouvoir peser lors des pourparlers.

Que tous ceux qui lisent ceci interrogent ceux qui ont fréquenté l’Ecole des Mandaï-e-e-s sur ce qu’ils ont vécu lors de nos 4 journées de productions cool et continues. ILs seront peut-être sensibles à la richesse pouvant se dégager d’une telle aventure. L’art, c’est l’or !

A bon entendeur,

Les Cybermandai-e-s et leurs amis Contact : 0476/419.726

P.-S.

ça sonne, c’est le propriétaire, un autre, celui de hier c’était l’agent james. lui est tout seul, on ouvre la porte , blablabla il ne veut pas négocier avec des gens qui ne respectent pas la propriété privée, on lui dit qu’on s’est gourré, qu’on savait pas (hihihi, une immobilière), mais que nous on veut bien négocier à la zapatiste et même avec des propriétaires : genre on reste et tu peux rester aussi si tu veux faire l’école des mandaï/e/s avec nous ... en attendant une bonne petite ordonnance du juge, nous avons causé autonomie et participation avec des policiers très grands, trés musclés, très armés et très attentifs et ce, autour du feu dans la cour de récréation, c’est pour cela qu’il étaient venus nous ont-ils dit. combien de temps pour l’ordonnance ? souper et a.g. des cybermandaï/e/s ce soir à l’école. bienvenu/e/s

1 Message

  • > opération barbaland 2003 14 octobre 2003 14:11, par gaël

    Hello, j’ai paumé l’adresse des cyberMandais voila pourquoi je maille d’ici. juste pour prévenir que samedi aura lieu une nuit de la vidéo dans le cadre du Zoning des arts de Grivegné (49 g rue belleflame) Les organisateurs ne sont pas contre passer des films non prévus. Pourquoi ne pas venir avec votre documantaire ? (sur support VHS)

    A + Gaël

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0