intersiderale - διαστρική

l’ezln à cancun

jeudi 11 septembre 2003, par savate

message de soutien adressé par l’ezln au multitudes en marche contre l’omc à cancun

frères et soeurs du Mexique et du monde qui se trouvent à Cancun dans cette mobilisation contre le néoliberalisme.

Recevez un salut des hommes, femmes, enfants et anciens de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale.

C’est un honneur pour nous, que au milieu de vos réunions, accords et mobilisations, vous fassiez un espace pour écouter notre parole.

Le mouvement mondial contre la globalisation de la mort et de la destruction a aujourd’hui à Cancun une de ses plus brillantes expressions.

Tout près du lieu de cette mobilisation, une poignée d’esclaves de l’argent s’accordent sur les formes et les temps pour poursuivre le crime juteux de la globalisation.

la différence entre eux et nous tous n’est pas dans les bourses des uns et des autres.

Même si les leurs débordent de monnaie et les nôtres, d’espérance.

Non, la différence n’est pas dans le portefeuille mais dans le coeur.

vous et nous avons dans le coeur un demain à venir, c’est à dire, à construire.

Ils n’ont qu’un passé qu’ils veulent répéter éternellement.

Nous avons la vie, eux, ils ont la mort.

Nous luttons pour l’humanité, eux, pour le néoliberalisme.

Nous voulons la liberté, eux veulent faire de nous des esclaves.

Ce n’est pas la première fois, ce ne sera pas la dernière, que ceux qui se croient les maîtres de la planète doivent se cacher derrières leurs hauts murs et leur forces de sécurité pathétiques.

Comme dans une guerre, le haut commandement de cette armée transnationale qui se propose de conquérir le monde de la seule façon possible de conquérir, c’est à dire en le détruisant, se réunit protégé par un système de sécurité à la mesure de sa peur.

Parce que si avant, les puissants se réunissaient en cachette du monde pour machiner leurs futures guerres et carnages, aujourd’hui ils doivent le faire, non seulement face à tous, mais maintenant contre des milliers de gens à Cancún et des millions sur toute la planète.

Parce que c’est de cela qu’il s’agit.

D’une guerre.

D’une guerre contre l’humanité.

La globalisation de ceux qui sont au-dessus n’est rien d’autre qu’une machine mondiale qui s’alimente de sang pour déféquer des dollars.

Et dans la balance compliquée qui traduit les morts en argent, il y a un groupe d’êtres humains qui cotise à très bas prix dans la boucherie globale.

C’est nous, les indigènes, les jeunes, les femmes, les enfants, les anciens, les homosexuels, les lesbiennes, les migrants, les différents.

C’est à dire l’immense majorité de l’humanité.

La guerre mondiale du puissant veut convertir le monde en club exclusif où il se réserve le droit d’entrée.

La zone luxueuse et exclusive dans laquelle ils se réunissent maintenant représente son projet de séquestre global : un complexe d’hôtels, de restaurants et zones récréatives de luxe protégés par des militaires et des policiers.

Pour le puissant, nous tous avons le choix d’être dedans, mais comme servants, ou rester hors du monde, c’est à dire de la vie.

Mais nous n’avons pas pourquoi obéir et choisir de vivre comme des servants ou mourir.

Pouvoir construire un nouveau chemin.

Un chemin ou vivre soit vivre avec dignité.

Un chemin ou vivre soit vivre avec liberté.

Construire cette alternative est possible et nécessaire.

Cette alternative est nécessaire parce que de elle dépend le futur de l’humanité.

Ce futur est en jeu dans tous les coins de chacun de cinq continents.

Et cette alternative est possible parce partout dans le monde il y en a qui savent que "Liberté" est un mot qui est conjugué au pluriel sans quoi il reste un pauvre alibi pour le cynisme.

Frères et soeurs :

Dans le monde entier, il y a en dispute deux projets de globalisation.

Celui d’en-haut qui globalise le conformisme, le cynisme, la stupidité, la guerre, la destruction, la mort, l’oubli.

Celui d’en-bas qui globalise la rébellion, l’espérance, la créativité, l’intelligence, l’imagination, la vie, la mémoire, la construction d’un monde qui contienne tous les mondes. Un monde de ...

DEMOCRATIE !

LIBERTE !

JUSTICE !

DES montagnes du SudEst mexicain

Pour le Comité Clandestin Révolutionnaire Indigène- Commandement de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale.

Souscommandant Insurgé Marcos

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0