intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran’soir au p’tit matin > Répression lors du siège d’Arcelor à luxembourg ville (...)

Répression lors du siège d’Arcelor à luxembourg ville [suite]

lundi 18 octobre 2004, par intersiderale

Alors que le travailleur de Kesales (filiale d’Arcelor) a été condamné il y a plusieurs mois à un an de prison ferme (entendez : "t’a pas intérêt à revenir au grand duché pendant 15 ans"), la première et probablement seule audience de l’activiste noglobal vient d’avoir lieu le 14 octobre.

Préalablement, il avait déposé au bureau d’avocats payé par la fgtb un certificat médical pour pouvoir reporter l’audience et préparer sa défense.

Au lendemain de l’audience, il recoit une lettre du bureau d’avocats : Decker & Braun

Cher monsieur

Dans l’affaire sous rubrique au tribunal j’ai versé votre certificat de maladie. Le tribunal ne l’a pas accepté alors que le médecin aurait omis d’indiquer si la sortie est autorisée ou interdite. J’ai relevé quand à moi que le médecin traitant vous a reconnu incapable de vous déplacer à Luxembourg. Ce certificat de maladie aurait du suffire et j’estime le comportement du tribunal hautement incorrect. l’affaire à été prise par défaut [...]

Du premier coup d’oeil, on peut remarquer la combativité tenace du bureau : "j’estime le comportement du tribunal hautement incorrect."

Dans un deuxième temps, on est interpelé par le qualificatif "par défaut". Arrêtez-moi si je me trompe, mais en Belgique, si on est représenté par son avocat, on n’est pas jugé par défaut... On est présent, représenté par son avocat, non ?

Toujours est-il qu’à la vue du dossier de l’instruction, on craint qu’il soit condamné d’avance, avec de faux témoignages de flics (sous couvert d’anonymat, sans blague)...

Bon, entre-nous, ne plus se rendre au grand duché du luxembourg (rien que le nom;-) pendant 15 ans, c’est pas la torture suprême, mais on peut craindre que le tribunal l’ai chargé à mort vu qu’il n’était pas là pour se défendre, aggravé par le fait qu’il ne travaille pas à Arcelor, pire c’est un chômeur,et qu’à l’époque des faits il était domicilié à bruxelles ; bref c’est un casseur professionel dangereux , donc peut être même un peu terroriste. Tout ça pour dire que si il prend plus d’un an de prison ferme, il est extradable.

On peut vraiment s’interroger sur le fait que le bureau d’avocats ne lui ai pas envoyé de pv de l’audience. Peut-être que ça arrivera ultérieurement. Il n’empêche, c’est difficile de prendre ses dispositions dans ce contexte.

Probablement qu’il fera opposition à l’excécution du jugement, prévu pour le 28 octobre.

Ses camas, elles et eux, se demandent bien comment illes vont faire savoir ce qu’illes pensent de la justice luxembourgeoise...

P.-S.

résumé des épisodes précédents ::

sur indymedia.be :

Entretien avec un membre de la FGTB sur les incidents du 17, 20 avril 2003
Liège : deux manifestants arrêtés, 21 avril 2003
Toujours 2 détenus au Luxembourg, une prise d’otage sociale (L’Intersidérale), 21 avril 2003
[Overview] Cockerill : violente répression de la police Luxembourgeoise, 21 avril 2003

sur l’intersiderale :

lettre de prison de nicole, les 19, 26 et 28 avril 2003
UNE PRISE D’OTAGE SOCIALE, Communiqué de L’Intersidérale sur les 2 manifestants arrêtés à Luxembourg, 21 avril 2003
Bienvenue au Grand-Duché impérial, 19 avril 2003

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0