intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran’soir au p’tit matin > mossie g8 : piquet sur l’autoroute le 6 juillet

mossie g8 : piquet sur l’autoroute le 6 juillet

jeudi 7 juillet 2005, par savate

bloquer les flux, ralentir la machine et niquer le g8. Black is beautiful.

reveil à 4 heures et départ immédiat.

nous quittons le campement et sommes directement fouillés par la police. on dégage vite fait. on marche, il pleut averse. nous sommes une dizaine. un guide sort de sa cachette pour nous proposer de nous emmener jusqu’à l’autoroute. Nous quittons la route et traversons des quartiers résidentiels pour arriver au bord de la m9, en veillant à se planquer sous des arbres lorsque les hélicos se rapprochent.

Nous sommes dix cachés au bord de l’autoroute, un peu juste pour faire un piquet. Notre guide nous promet de nous amener des renforts. on attend. fatigués avant d’avoir commencé le travail. la plupart d’entre-nous sont ici depuis plusieurs jours. Et on marche beaucoup on dort peu et il faut souvent courrir ...

Finalement, notre guide revient nous chercher et nous emmène rejoindre d’autres activistes en traversant quelques prés remplis de vaches. On croise une équipe de la télévision portugaise.

il est 7 heures et nous sommes quarante, en noir et kaki, masqués et déterminés. On descend sur l’autoroute et on démonte des dalles et ramasse des gros cailloux que l’on répend sur le bitume, créant un bouchon monstre. les camionneurs ne sont pas contents, on s’en fout.mais quarante personne cagoulées, c’est assez pour décourager les plus téméraires. Et le flux du capitalisme vient de s’arrêter.

JPEG - 39 ko
plante
g8

Un peu de silence, cela fait du bien.

Nous sommes plus d’un millier à bloquer les routes qui mènent à Greeneagles. Séparés en petits groupes, nous attendions tous 7 heures du matin pour entraver la circulation et paralyser les principales voies d’accès, tout spécialement la m9 et la a9.

Evidemment quand la police arrive une demie heure plus tard, il est temps de dégager. On fuit en remontant l’autoroute quelques centaines de mètres et en traversant un pré remplis de vaches. Pendant la courses nous nous séparons, on a beau conseiller aux autres de dégager par le bois, ils se regroupent et foncent sur les lignes de police. Mauvaise idée, ils sont tous arrêtés.

Nous, on s’est planqué dans le bois et on attend que les hélicoptères soient partis en patientant une petite heure. il est temps de retourner au campement. Après avoir marché quelques kilomètres, on tombe sur un van du medical team, c’est ainsi que l’on arrive en ambulance "à la maison" accueillis par des saluts, des sourires et une petite pancarte "welcome home".

Nous sommes fiers de nous.

mossie-g8

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0