intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran’soir au p’tit matin > Une nouvelle Zone Autonome Temporaire (ZAT) à Liège

Une nouvelle Zone Autonome Temporaire (ZAT) à Liège

dimanche 28 septembre 2003, par TTX

Vendredi 26 septembre ; première ouverture au public pour la ZAT située 520 rue St-Léonard (quartier Nord).

Rappel des fait ;

Le 21 juin, en marge de l’alterparade organisée par la coordination "d’autres mondes", une cinquantaine de personnes quittent la place Vieille Montagne & se rendent quai St-léonard devant les grilles d’un bâtiment abandonné depuis plusieurs années. La collectivisation de la propriété privée est menée par des habitant-e-s du squat "la Factöry" (expulsable prochainement), des intersiderant-e-s, des cybermandaï-e-s & d’autres d’ici & d’ailleurs...

A l’aide d’une disqueuse, la grille est mise à mal & cèdera après une dizaine de minutes de négociation forcée ; applaudissements.

Les activistes entrent à l’intérieur du domaine, quelques dizaines restent à l’extérieur devant les portes, d’autres vont dialoguer avec les voisin-e-s, perplexes.

Le domaine, anciennement militaire, comprend une maison en relative bon état, un terrain boisé et deux grands hangards. Le site est propriété de la ville. Un projet de logement sociaux est parait-il en cours & les travaux devraient commencer dans le courant 2004.

Un voisin arrive en courant & affirme avoir acheté une partie du domaine ; à savoir la maison, un bout de terrain & une partie de hangard. La vente étant récente, il n’a cependant pas encore la preuve de son achat. La négociation commence alors ; "est-ce qu’on peut rester avant que tu ne commences tes travaux ?" ou "comment ça se fait que tu as acheté alors qu’il y a un projet de logements sociaux ?" Le gars affirme que les logements sociaux se feront sur l’autre bout du site qu’il n’a pas acheté. On apprendra plus tard qu’en réalité, le voisin n’a rien acheté du tout, mais qu’il squat un morceau de hangard pour garer le camion de son entreprise.

Entre-temps, la police arrive ; deux voitures & 6 agents relativement sympatiques. La négociation continue donc avec le faux propriétaire, dont les flics ne mettent pas en doute la véracité, les flics et les activistes. Le voisin délimite la frontière de sa "propriété", sous la bénédiction de la police, & accepte que les squateureuses occupent le reste. Le reste, c’est un immense hangard insalubre avec une demi douzaine de pièces & un bout de terrain. Dans la maison, un bar & un resto vegan était déjà mis en place. C’est avec déception que le matériel est déménagé vers le hangard. La police prend acte de l’occupation de la partie appartenant à la ville & s’en va... Seul-e-s les squateureuses solidement équipé-e-s (camionnette) décideront d’y habiter.

3 mois ont passé & le lieu est quasi méconnaissable. D’énormes travaux de rénovation ont eu lieu, notamment la toiture qui était solidement endommagée ; un nettoyage en profondeur ; des couches de peinture, etc. L’eau & l’électricité sont dealées avec le voisin (je crois).

Le 26 septembre, le public (200 personnes plus ou moins) a pu admirer le travail accomplis. Pour avoir été là lors de l’ouverture, je peux dire qu’il est vraiment de taille !

Un Pastis Bar vous acceuille à l’entrée ; sur les murs sont exposées des peintures, ainsi que des sculptures au sol. Il y a un restaurant proposant des plat, végétarien, vegan & carrrnivore (sic)a 2 euros, un bar avec des produits artisannaux (pas de multinational) à 1 euro, une friperie gratuite (tu peux te servir, tu peux amener des choses), la bibliothèque autogérée des CyberMandaï-e-s qui avait été créée à l’occasion de l’école des mandaï-es en mai (tu amènes un livre, tu peux en emprunter) & enfin une salle où était projeté un film de Michael Moore dont j’ai oublié le nom.

Cette ZAT s’appelle "Tapsala". Pourquoi ? parce que, souvent, des gens amènent des brols au domaine en demandant où illes peuvent les mettre. Et souvent, on leur répond ; tapsala.

Les diverses activités citées seront amenées à se répèter. Un programme complet vous sera communiqué incessamment sous peu.

"Domaine du Tapsala", 520, rue St-Léonard 4000 Liège
domaine_du_tapasla@hotmail.com

P.-S.

(cet article était publié à http://www.indymedia.be/news/2003/0...)

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0