intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran’soir au p’tit matin > Conférence de presse du reseau Euromayday

Conférence de presse du reseau Euromayday

mardi 11 avril 2006, par savate

Vendredi 14 avril 2006 à 11heures.

"Ateliers Mommen" Cité d’artistes n°37, rue de la Charité 1210 Saint-Josse-ten-Noode BRUXXELLES

Le premier mai, MAYDAY, le jour de congé global des travailleurs rebelles depuis plus d’un siecle, nous, le réseau euromayday, nous organisons ensemble les Parades Mayday des temporaires, temps partiels, contractuels et autres jeunesses précaires, main dans la main avec les militants syndicaux et collectifs d’activistes sociaux dans plus de vingt villes européennes majeures. Le premier mai, nous manifesterons et protesterons contre la précarité, la plus brûlante et cruciale des problématiques sociale en Europe aujourd’hui, comme le montre les gigantesques manifestations en France d’une génération entiere révoltée contre la précarité et le CPE. La précarité est la condition de vie et de travail la plus répedndue en europe.

Nous demandons l’égalié sociale pour tous, la fin de la précarisation du travail et de toutes les formes de flexploitation, après deux décénnies de dérégulation du marché du travail qui ont provoqué une paupérisation diffuse et n’ont pas réduit le chômage. Nous demandons la liberté de mouvement pour les migrants et la sécurité de revenu pour tous comme étapes fondamentales vers une europe sociale réelle. Nous nous battons pour l’accès généralisé au logement et à la mobilité, libre téléchargement et télédéchargement pour tous, libre accès et partage de la culture et de l’information. Nous pratiquons la liberté d’expression et la dissidence, nous participons aux conflits sociaux et grèves, nous construisons nos propres médias pour démasquer les versions sponsorisées de la réalité, qu’elles le soient par les états ou les transnationales.

L’année derniere, les parades euromayday ont rassemblé plus de 200 000 précaires de toutes sortes et ont organisé des actions de protestations contre la précarité et d’autres formes de domination sociale dans les rues d’une douzaine de villes européennes. Pourquoi l’a t on fait ?

Parce que nous sommes précaires, precari, precari@s : nous sommes les sans emplois, les femmes, les jeunes, les banlieusards du travail salarié, les intermittents, les étudiants, stagiaires, migrants, travailleurs flexibles temporaires en réseaux. Nous sommes les contorsionnistes de la flexiblité et les survivants de la précarité issus de douzaines de collectifs dans nos villes et organisés en réseau transeuropéen afin de défendre nos droits sociaux collectifs et d’en produire d’autres.

Nous n’avons plus ni confiance ni foi en ceux qui, à la cime des gouvernements,syndicats, partis politiques ou institutions culturelles, prétendent parler en notre nom et prennent des décisions concernant nos vies, alors qu’ils ignorent les revendications et répriment les pratiques de transformation sociales. Nous paraderons le jour du mayday pour reconquérir nos vies et nous battre contre l’état social actif ou d’autres solutions autoritaires productrices d’inégalités et de crise du welfare. Nous voulons donner corps à travers nos conflits à un nouveau système social et à une société plus horizontale, démocratique, où l’immatériel, le service, l’affectif, le travail flexible n’est pas sujet à une exploitation sans merci, au chantage et à l’impossibilité d’exister. Personne ne veut etre condamné au même travail pour toute sa vie. Mais personne ne veut passer sa journée entiere à se demander comment payer la prochaine facture tout en jonglant avec trois jobs.

Nous voulons une egalité sociale qui nous permette de vivre, pas un marché de l’emploi basé sur la discrimination et l’esclavage. Les fruits du systeme social européen devraient être distribués indépendemment du travail et de la nationalité, pour que l’ensemble des précaires puissent en bénéficier. Nous sommes déterminés à rompre le lien entre revenu et travail, entre revenu et nationalité, comme pré-conditions de base pour créer une politique réellement démocratique, libertaire et égalitaire à l’age de la globalisation guerrière.

Pour ceci, et évidemment plein d’autres choses, nous vous invitons à la conférence de presse de l’euromayday 2006, ce vendredi 14 avril. Des activistes de la précarité de toute l’europe s’exprimeront sur leurs combats, leurs projets et leurs alliances, leurs visions dans une europe sécuritaire et inégalitaire, et ce pour quoi ils se battent.

A la fin de la conférence de presse : suprise surprise ! Des poussins et lapins de Pâques seront lachés dans bruxelles pour participer à une chasse aux oeufs géante, pour libérer la capitale de l’europe de la politique liberale imposée à une population européenne largement récalcitrante par la commission barrosso.

A ce propos, comment est-ce possible qu’il soit toujours en place après avoir perdu deux référundums ?

www.euromayday.org

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0