intersiderale - διαστρική

[page 2] LES PANNEAUX

europe majorité {versus} multitudes

mardi 22 août 2006, par intersiderale (Date de rédaction antérieure : 1er décembre 2001).

"... deux leçons essentielles : Fais tout ce qui sera en ton pouvoir pour amoindrir les effets de l’infortune, qu’elle soit de nature cosmique ou ordinaire ; ne fais pas confiance aux institutions pour t’aider en cela. Ou, pour tourner les choses de façon plus positive, tranforme-toi en institution et édicte tes propres règles de travail et de conduite, lève tes propres barrières contre toute intrusion. Puis fais en sorte que cette institution, cette ombre allongée de toi-même, se voue à la célébration de personnages subversifs, antisociaux ou rebelles à des degrés divers. En une phrase : Mets ta rage d’obtenir un ordre d’une certaine nature au service d’une rage contre un ordre d’une autre nature."

Richard Schinkel, in "Clint Eastwood" Biographie.

LES PANNEAUX portés lors de la marche de l’Intersiderale à Bruxelles le 14 décembre reflètent l’idée de manisfestation, portant ainsi la notion d’identité au coeur de la représentation politique. Ils supposent, à travers leur aspect "générique" une mise en question de la responsabilité individuelle quant à la formation de son propre environnement. Nous sommes tous le produit de produits. L’économie propre aux discours et aux événements doit aujourd’hui se négocier comme un phénomène aliéné au paysage médiatique. Si l’Intersiderale est proche de certains médias dits indépendants, elle n’en est pas moins sûre que l’ensemble des images qui forment notre environnement participe à la formation (culturelle, sociale ou économique) de chaque individu qui le compose. L’emploi de posters issus du commerce, hors de tout slogan, et à priori destinés à couvrir les murs d’appartements, "d’intérieurs", reflètent parfaitement l’idée que nous n’avons plus aujourd’hui que le choix entre des choses qui se valent, qui valent l’une l’autre. C’est néanmoins dans ce même environnement que des alternatives peuvent émerger. Il reste que l’image d’une ferrari n’es pas encore une ferrari. Pourtant, certains ont apparement intérêt à conserver une certaine confusion à ce sujet.

"Nous pouvons nous poser la question de savoir comment ce que nous cultivons comme non-négociable doit justement se négocier pour être défini comme tel, comment ce que nous considérons comme naturel a du se cultiver pour exister comme tel"

Vinciane Desprez, ULG, in "Ces émotions qui nous fabriquent/Ethno-psychanalyse de l’authenticité"

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0