intersiderale - διαστρική

Inventin

lundi 29 janvier 2007, par stalinopAnk

Site en construction permanente ouvert à tous les inventeurs d’incroyances.

Partage d’inventions appliquées à des changements de perspectives, une bibliothèque, des contributions décalées.
Le changement de perspective est extérieur aux croyances réductrices qui, ignorant le contexte et les particularités du vécu de chacun, prennent leurs prédictions pour des réalités supérieures, figées en vérités incontournables et autoritaires par nécessite.
Le monde sera la conséquence de nos expérimentations.

Voir en ligne : http://inventin.lautre.net/

1 Message

  • Inventin 10 avril 2007 23:55, par Grodzilla

    bjour, quel agréable et gentil texte, c’est bon à lire.. j’aimerais ajouter que, si ce monde peut paraître pour le moins effrayant, sachez que les effrayés ne sont pas toujours ceux qu’on croit. B.Gates a peur de Linux. La concurence a peur de la coopération ; elle est bien plus efficace car si l’une ne profite qu’à quelques uns, l’autre n’a de raison d’être que par sa distribution égalitaire d’un profit qui n’est pas que matériel mais lié à la satisfaction des besoins selon notre manière d’en faire la hiérarchie. Du point de vue énergétique, pour ce qui est de l’effort à fournir pour maintenir une situation loin de l’équilibre (telle la quantité incommensurable d’énergie qui est actuellement ’nécessaire’ au maintien du ’mode de vie’ de notre civilisation de la croissance pour la croissance (c’est la devise du cancer)). La coopération n’a lieu que si la domination disparait et que chacun est tenu de penser à ce qui est équitable pour l’autre avec qui on échange au lieu de l’acheter ou de se vendre.... Je suis donc de ceux qui croient que, pour violent et impitoyable qu’il paraisse, une part croissante de la population terrestre n’en n’est que plus ouverte à ceux qui bravent les précipices du sens commun (si j’ose) et jettent des pont vers des terres auxquels nos règnants et leurs geoliers (les écureuils amassant des milliards de glands sur la récolte de ceux qu’ils exploitent en leur faisant croire que c’est pour leur bien et que même un de ces jours ils pourront passer à la tévé s’il sont bien sages ou qui sait gagner au lotto. Je parle évidement des investisseurs, actionnaires, spéculateurs, banquiers, assureurs, sur-assureurs, fonds de pensions, mafiosis bourrés aux as, président des états-unis et sbire de luxe du lobby pétrolier américain, de l’industrie de l’armement et je préfère en passer, premiers ministre italien candidat à la présidence française, petit roquet libéral wallon, p.d.g. de plus grosse boîte informatique du monde..., je continue ? Multiplions des Réseaux pour Réaliser les Besoins Collectifs par la Coopération pour que vivent des ’artisans’ dans tous les domaines de nos besoins qui puissent nous apprendre à nous nourrir, nous loger et vivre ensemble pour faire ce qu’on fait bien parce qu’on aime le faire. Etre artisans étant, pour moi, justement offrir aux autres ce qu’on fait bien en échange de ce qu’ils font bien. C’est faire partie d’une société coopérative... Nous avons monter une bibliothèque composées des bouquins que les participants avaient envie de partager avec les autres en étant à peu près surs qu’il reviendront ; nous faisons le projet, avec la participation de deux sociétés à finalité sociales, de rénover une maisons à appartement pour en faire une maison basse énergie avec ceux qui vont les habiter (petit loyer, apprentissage de l’éco-construction, petites charges,...). inventons au fur et à mesure des rencontres des manières de travailler ensemble ; dans une certaine mesure, les pouvoirs publics sont prêts à soutenir ce type d’entreprises et de projets dans l’idée que les gens se démerdent entre eux, sur base de situations existantes et construisent des par ex.des logement sociaux à moindre frais pour eux... Sachons utiliser les outils sans crainte tant qu’ils restent des outils (et ne deviennent pas des buts en eux-même) comme les technologies(parcimonieusement), les subventions(uniquement à des conditions d’une parfaite correspondance avec les buts de l’entreprise) et même le marché(on peut difficilement être contre le commerce en soi). Je vous souhaite une bonne nuit. JC

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0