intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > blabla > points-de-vues > convaincre versus émulation collective

(tentative de) proposition de pôle d’attraction

convaincre versus émulation collective

faudrait tout de même bien chosir entre vers solitaire et vers luisant

vendredi 29 juin 2007, par επιθυμία

comme on clame en grec :

"peuple ne baisse pas la tête !
la seule solution est la résistance.
et toujours
 !"

quelle différence dans les mots, et pour quelles pratiques collectives et individuelles, entre un collectif "chaotik", une nébulleuse et un quelconque parti, un quelconque organe dit démocratik, etc.

y a sûrement bokou à dire, à écrire et à mettre en pratique :/

qu’avez-vous fait de la praxis ?

lors d’un "débat", c’est toujours agréable de disposer de personnes ressource, d’experts, de beaux parleurs, de sur(-&de-)doués, de psychopathe, de pédagogue, de conteurs et comptesses, de journalistes,

dans une assemblée, alors que des acrobates, des funambules, des somnambules, ... seraient les bienvenu-e-s !, un instinct de l’homme & de sa femme, fait que, dans une assemblée ouverte ou fermée, c’est l’art de convaincre qui prime sur le rassemblement des divergences & des convergences dans une tentative d’émulation collective.

P.-S.

c’est quoi la gauche ? c’est quoi la droite !
tu veux une droite ? non merci t’es trop gauche..

facile et même pas comik.

sortont de cette dichotomie qui n’éclairera pas les propos dont j’allais parler ?

alors.. parlons en termes de mondes, et de gauche à droite et inversément y a du monde.

c’est pas comik non plus.

pas grave ce que j’ai à vous conter n’est pas comik.
d’ailleurs faut pas compter tout se paie.. un jour ou l’autre d’avant ?

mais certains continuent à préférer la Sibérie sur magazine à un week-end avec

BB à St Tropez.

alors donc venons-en aux faits..
sans devoir choisir entre brigitte blok, bardo black ou bébé

ou la seule Fontaine c’est Brigitte.

y a un monde qui aimerait prendre la forme d’un singe, d’un chien, d’une autruche, d’un arbre, d’une invention humaine, d’une fleur pas nécessairement rose ou bleue, d’un point d’interrogation..

ou même pire, la forme d’un monde sans cesse réformé (car révolutionné c’est fait si il tourne)

où l’exploitation serait un mot enfermé aux Musées des cauchemars.

et ce monde se dit : comment on va faire remuer le plus petit orteil droit du singe pour lui gratter sa grosse narine gauche en dépensant le moins d’énergie dans une optique de développement durable, sans oublier que sous ses aiselles y a des petits libertaires gonflés de sang qui sautillent et cela gratte le singe, et qu’alors des alentours du pubis sortent des pink blok et des chorales chrétiennes, pour compenser l’irruption d’une transpiration tant inattendue qu’inespérée..

mais avant que l’orteil choisi n’atteigne la narine souffrotttante un besoin pressant et naturel démobilisent les 90% du monde dont on parle, etc..

et puis y a un monde qui singe l’homme qui se prend pour un Homme. alors tout va par niveau

niveau 1, l’homme est seul, fier, beau et riche mais il s’ennuye
niveau deux, tiens ! en plus de quelques hommes y a une femme
niveau trois, y a des femmes et des hommes égaux et intelligent
niveau 4, y a une partie de la masse qui labeure
niveau 5, y a la police qui surveille et réprime car il vaut mieux prévenir que guérir
niveau 6, y a la racaille pour justifier la police
niveau 7, y a une autre partie de la masse qui labeure aussi
niveau 8, y a un marteau et une enclume
niveau 10, y a les privilèges

bein oui ! le niveau neuf (de nouvea(u)t(h)é) y a pas !
et viva zapata !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0