intersiderale - διαστρική

pré- Appel 2008 :: MAYDAY

dimanche 27 janvier 2008, par EMD

Incroyable !

Le Prix de l’Europe sécuritaire décerné à Merkel
par Sarkozy
le jour de la Mayday !

Le Prix charlemagne est décerné annuellement depuis 1950 le jour de l’Ascension. L’année passée, on glorifiait l’Europe militariste, soumise à l’Otan en attribuant le prix à Solanas.

Cette année, le prix Charlemagne devient un événement central pour diffuser la propagande néolibérale et glorifier une conception de l’Europe impériale. L’attribution du prix à Merkel par Sarkozy est justifiée par leurs rôles dans l’élaboration du Traité qui voudrait résoudre par l’élitisme l’impasse determinée par le double non à l’Europe néo-libérale, l’Europe de la précarité des jeunes et celle de la persécution des sans-papiers. Affront du calendrier, cette année l’Ascension tombe le premier mai.

Depuis plus d’un siecle, on célèbre la fete du travail le premier mai sur toute la Planète pour commémorer les événements de Chicago [1]. Mais les partis et les syndicats de gauche ont réquisitionné cette date pour célébrer leurs propres existences. En Europe, plus le néolibéralisme avance, plus cette fête perd son sens. Aujourd’hui, ce sont les multinationales qui offrent le 1 er mai aux travailleurs, via le sponsoring ou le mécénat.

Pour nous, travailleurs précaires, il était nécessaire de se réapproprier et recréer le sens de cette fête. Le premier mai devait devenir une journée d’action, d’information et de mobilisation , une journée d’expression et de création qui rende visibles nos nouvelles réalités de vies, de travail et d’emploi.

Le réseau Euromayday est né en 2004. Il rassemble des collectifs et des individus dont l’objectif commun est d’une part, amener la question de la précarité et de la conquête de nouveaux droits sociaux sur le terrain politique européen et d’autre part, la construction d’une journée commune d’actions, de fêtes et de parades, le premier mai, dans une vingtaine de villes européennes.

Cette année, l’assemblée Euromayday Liège se joint à l’alliance formée de différents collectifs de Rhénanie en vue d’une part de contester l’attribution du Prix Charlemagne à Angela Merkel par Nicolas Sarkozy, d’autre part de décerner le Prix EuroMayday

à toutes celles et ceux qui, partout en Europe cachent et aident des migrants ; sabotent les centres fermés,
à toutes celles et ceux qui ouvrent et font vivre squats et centres sociaux,
à toutes celles et ceux qui développent culture digitale, peer-to-peer et free softwares,
à toutes celles et ceux qui font de la haute-voltige pour terminer les fins de mois et payer toutes les factures ;
à toutes celles et ceux qui courent à bout de souffle pour éduquer, loger et nourrir leurs enfants, seul/es et sans aide sociale suffisante ;
à toutes celles et ceux qui hoaxent les plans maléfiques des marchands de travail, des entrepreneurs du béton et des trous de gruyère,
à toutes celles et ceux qui défont les pièges de la désinformation ;
créent leurs media et prennent l’information en main,
à toutes celles et ceux qui refusent que la sexualité soit affaire privée
et luttent contre les normes hétérosexuelles

et à toutes celles et ceux qui défileront dans les Mayday parades d’Europe
et d’ailleurs ...

Voir en ligne : http://euromayday.karlspreis.info/

P.-S.

quelques repères

appel 2007 01 premier mai des précaires rebelles 2007
appel 2007 02 euromayday Liege

appel 2006 Appel aux migrant-e-s pour la Parade du 1er Mai à Liège

appel 2005 euromayday Liege - dix ans de l’intersiderale

déclaration 2004 déclaration du middlesex - déclaration du précariat européen

Notes

[1] En 1886, face aux réticences de leurs employeurs à diminuer le temps de travail, plus de 300 000 personnes font à nouveau grève. La manifestation, violemment réprimée, fait trois morts parmi les grévistes de la société Mac Cormick à Chicago. Au lendemain de cette répression, une marche de protestation est organisée. La place Haymarket est le théâtre d’un second drame : sept policiers sont tués et de nombreux manifestants blessés. Malgré l’inexistence de preuves, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort et trois autres à perpétuité.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0