intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran’soir au p’tit matin > Il y a 35 ans, SHABA 1 ou la guerre de 80 jours

8 mars 1977 – 8 mars 2012

Il y a 35 ans, SHABA 1 ou la guerre de 80 jours

mercredi 28 mars 2012, par intersiderale

8 mars 1977 – 8 mars 2012
Il y a 35 ans, SHABA 1 ou la guerre de 80 jours

Paraphrasant Jacques Brel, nous disons que la plus grande faiblesse, est d’accepter le Congo (RDC) tel qu’il est aujourd’hui, et de ne pas se battre pour un Congo tel qu’il devrait être.

Voilà notre grande préoccupation actuelle.

A l’heure où le monde célèbre la journée internationale de la femme, nous patriotes et militants congolais, membres du Front de Libération Nationale Congolais (FLNC), saisissons la présente occasion pour commémorer le 35è de la première guerre du Shaba, qualifiée aussi de « guerre de 80 jours ».

Nous rendons hommage d’abord à toutes ces femmes congolaises qui ont participé à la lutte armée, et à tous nos combattants qui se sont engagés dans cette action, afin de combattre la dictature mobutiste au Congo et rejeter par ce fait la main mise étrangère qui étouffe le Congo et l’empêche d’évoluer selon la volonté, l’attente et la vision de notre peuple.

C’est en effet, le 8 mars 1977 que les forces du FLNC ont déclenché leur première attaque armée contre le régime mobutiste, afin de débarrasser le Congo du néocolonialisme et surtout de l’impérialisme qui symbolisait cette domination.

L’arrivée au pouvoir de Mzee Laurent-Désiré Kabila laissait augurer d’une éventuelle alternance politique au Congo-Kinshasa. Mais la persistance d’éléments mobutistes au sein de son régime, suivie de son assassinat, ont fait sombrer la petite lueur du véritable changement que le peuple congolais attendait et commençait à apercevoir.

Aujourd’hui encore, le pouvoir en place en RDC reste dominé par des éléments ayant oeuvré auprès de Mobutu, tout en étant infiltré par des agents de pays étrangers voisins.

L’opposition elle-même est animée par des mobutistes, ou ceux qui ont servi Mobutu afin d’éloigner de la direction du pays tous les vrais nationalistes, les vrais patriotes et vrais lumumbistes.

Les mobutistes et leurs alliés qui s’agitent, veulent récupérer le monopole du pouvoir qu’il ont perdu.

Dès lors que faire ? Venez trouver notre réponse à cette question lors des causeries que nous tenons les jeudi à partir de 19h, au Zénith de Liège asbl, 15 rue Jean d’Outremeuse, à 4020 Liège

Vivent les femmes patriotes congolaises,
vive le FLNC,
vive le Congo libre, indépendant et souverain,
et vive le Congo uni, pays fort.

Fait à Liège le 8 mars 2012.
Pour la Représentation Europe et Amériques du FLNC :
Ambroise Kalabela Misombo.

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0