intersiderale - διαστρική

Foro Social de Sevilla

samedi 22 juin 2002

Manifeste du Forum Social de Seville 2002

UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE, UNE AUTRE EUROPE EST POSSIBLE

1. Les femmes, les hommes et les associations citoyennes de SĂ©ville signataires de ce Manifeste se dĂ©clarent en faveur d’un rapprochement social, Ă©conomique, politique et culturel entre les peuples et les pays du monde, au sein des valeurs dĂ©mocratiques que nous dĂ©fendons et que nous voudrions voir renforcĂ©es au cours du 21ème siècle dans le monde. Dans ce contexte se situe l’Europe juste et sociale que nous nous devons de construire ensemble. Nous nous employons donc Ă dĂ©fendre et promouvoir une Europe solidaire, sociale et profondĂ©ment dĂ©mocratique. Les valeurs humaines doivent impĂ©rativement surpasser les visions Ă©conomiques et financières du processus europĂ©en actuel, processus centrĂ© depuis sa naissance sur le marchĂ© commun, via des politiques Ă©conomiques, monĂ©taires et financières ouvertement nĂ©olibĂ©rales, dans lesquelles prĂ©domine une vision Ă©conomique capitaliste.

2. Nous dĂ©fendons une redistribution des revenus et une fiscalitĂ© europĂ©enne commune et socialement progressiste, face Ă l’existence de conflits financiers mondiaux qui affectent directement la vie quotidienne des citoyen-ne-s du monde. Nous croyons en la nĂ©cessitĂ© de mettre en place des instruments et des mĂ©canismes d’impĂ´t pour empĂŞcher la spĂ©culation et les guerres financières, destinĂ©s Ă palier les effets les plus dramatiques de la mondialisation dans les diffĂ©rents pays du monde.

3. Nous voulons abolir et faire disparaĂ®tre dĂ©finitivement la Dette extĂ©rieure des pays Ă©conomiquement dĂ©pendants. Nous avons besoin d’une Ă©conomie mondiale juste et solidaire, face aux abus du capital sur l’environnement et sur les ĂŞtres humains. Une Ă©conomie nouvelle qui Ă©tablirait de nouvelles ralations Ă©conomiques et sociales, diffĂ©rentes de celles qu’impose actuellement le Fonds MonĂ©taire International, la Banque Mondiale et l’Organisation Mondiale du Commerce aux diffĂ©rents pays. Une Ă©conomie aux services des personnes et des peuples.

4. La construction politique de l’Europe Ă©chappe complètement au contrĂ´le dĂ©mocratique des citoyennes et des citoyens. Une de ses caractĂ©ristiques est son caractère antidĂ©mocratique. Les institutions europĂ©ennes prennent des dĂ©cisions sans prendre en compte les opinions des citoyen-ne-s. Certaines d’entre elles n’ont mĂŞme pas Ă rendre de comptes aux gouvernements des pays membres. La seule institution dans laquelle les citoyen-ne-s sont reprĂ©sentĂ©-e-s est le Parlement EuropĂ©en, qui n’a presque aucun pouvoir. Face Ă l’absence d’une vĂ©ritable unitĂ© des peuples d’Europe, nous plaidons pour une construction europĂ©enne Ă partir de l’unique facteur qui peut la rendre lĂ©gitime : les citoyen-ne-s, et pour une rĂ©cupĂ©ration par ceux-ci et celles-ci des espaces publics transfĂ©rĂ©s aux pouvoirs financiers et patronaux.

5. Nous sommes en faveur de politiques sociales rĂ©elles, et nous ne pouvons en aucune manière accepter la Charte Sociale EuropĂ©enne, preuve criante d’une Union EuropĂ©enne de minimums sociaux et dĂ©mocratiques inacceptables et plus que complaisante avec les dĂ©rĂ©gulations nĂ©olibĂ©rales qui nous sont imposĂ©es en matière sociale. Le contenu de cette Charte se situe très en dessous de l’appareil juridique qui, en terme social, se trouve dans la totalitĂ© des Constitutions des Etats Membres et des TraitĂ©s Internationaux signĂ©s par ceux ci, dont les textes ne sont pas suffisants et de plus ne sont pas respectĂ©s.

6. Nous dĂ©fendons le droit Ă un esprit critique, libre et dĂ©mocratique. Nous n’acceptons pas les principes et les fondements de la pensĂ©e unique, reflĂ©tĂ©s par les politiques extĂ©rieures et les politiques d’immigration, centrĂ©es sur la solution de problèmes Ă court terme sans Ă©tablir une vĂ©ritable politique de solidaritĂ© avec les peuples et les pays du monde.

7. La situation actuelle du monde depuis les Ă©vènements du 11 Septembre et le conflit en Afghanistan a consacrĂ© l’Europe dans son rĂ´le d’alliĂ© des Etats Unis dans sa soif d’impĂ©rialisme.

Nous exprimons notre prĂ©occupation face Ă la rĂ©gression de l’Etat de Droit qui attaque les libertĂ©s qu’il dit dĂ©fendre et bâillonne la sociĂ©tĂ© civile, en prĂ©tendant lutter contre le terrorisme. Pour construire une nouvelle Europe et un autre monde possible, il faut mettre en place une dĂ©fense active des droits humains et de la paix. Nous voulons une Europe qui stimule le droit international et une culture de rĂ©solution pacifique des conflits.

8. L’Europe aussi s’arme et Ă©labore des politiques militaristes. L’Union EuropĂ©enne met en marche une force d’intervention rapide capable d’agir sur n’importe quelle partie de la planète, plus de 100 000 soldats disposĂ©s a se dĂ©ployer pour dĂ©fendre les intĂ©rĂŞts de l’Europe du Capital. De cette manière, chaque parlement national devra consacrer une partie de son budget annuel a augmenter les dĂ©penses militaires, qui seront pour la plupart destinĂ©es Ă la recherche militaire pour la production de nouvelles armes, rĂ©duisant encore un peu plus les fonds destinĂ©s aux affaires sociales.

9. Face au futur de cette planète et de ceux et celles qui y habitent, ainsi que celui des gĂ©nĂ©rations Ă venir, nous avons besoin d’une Europe plus engagĂ©e dans la dĂ©fense des ĂŞtres humains et de l’environnement. Face aux graves abus que commettent les pouvoirs financiers Ă travers leurs politiques Ă©conomiques, sociales, et environnementales, nous dĂ©nonçons la stratĂ©gie europĂ©enne de dĂ©veloppement construite comme base pour ceux et celles qui veulent convertir la planète et ses habitant-e-s en une marchandise de plus.

10. Nous nous rĂ©jouissons de l’organisation du 2ème Forum Social Mondial dans la ville de Porto Alegre, et nous nous faisons l’Ă©cho des revendications et des alternatives proposĂ©es lĂ bas par des centaines de mouvements sociaux, syndicats et partis politiques de gauche du monde entier.

Femmes, hommes et association citoyennes de Séville, nous signons ce manifeste autour duquel nous nous constituons comme Forum Social de Séville pour une autre Europe et pour un autre Monde, plus démocratique et plus juste. Nous appelons tous nos concitoyen-ne-s àparticiper ensemble àsa construction.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0