intersiderale - διαστρική
Accueil du site > en français > du gran€™soir au p€™tit matin > "...Suivre le lapin blanc" dernières infos et prochaines aventures.

"...Suivre le lapin blanc" dernières infos et prochaines aventures.

vendredi 11 juin 2004, par intersiderale

Lors de la conférence de presse que nous avions organisé au Centre social Kaspatou, était présent le professeur Halleux, qui s’était alors désigné comme "co-responsable du lieu" et responsable d’un projet muséal englobant tout le complexe universitaire de Pitteurs &/ou, les activités étant vouées  déménager au Sart-Tilman [excepté le musée de la science et l’aquarium].

M. Halleux, s’étant également présenté comme "le dernier prof communiste de l’université de liège", il nous a fait savoir combien il appréciait notre démarche et notre projet, nous assurait de son soutien et allait tout faire pour éviter l’expulsion. un aperçu de diverses interventions ici

La suite, on la connaît, tout a été très vite... Il s’était alors exprimé dans la presse et - tout en soulignant son dégo »t face  l’expulsion -, nous tendait la perche en affirmant "qu’il s’était fait de nouveaux ami-e-s, et qu’il désirait intégrer le projet du centre social dans son projet de complexe muséal. Depuis, une petite délégation du Lapin blanc a rencontré le professeur  deux reprises.

Sa demande de coopération est d’envergure. Il nous demande purement et simplement de réaliser un projet d’affectation pour 3 bâtiments préfabriqués et un réaménagement des jardins et sols. [sur le plan de l’univ, les bâtiments en question se trouve dessiné d’un simple trait noir. Ils se trouvent sous L3 et L1]. Les activités que nous avions le désir de mettre en place au kaspatou a retenu son attention, on dirait. Et nous avons carte blanche. Aucune restriction n’a été mis sur la table. En plus du centre social, il aimerait que nous lui remettions un projet de parc ouvert sur le quartier. Il a, en effet, souligné qu’aucun coin ’vert’ n’existait pour les enfants dans le quartier d’Outremeuse. les grandes lignes des activités du centre social se trouve ici

Concrètement


Le déménagement de toutes les activités vers le Sart-Tilman risque de prendre du temps, probablement un an. Et il est censé commencer en septembre. Halleux nous assure que nous pourrons emménager dans le premier préfabriqué qui se sera libéré. Il ne peut pas nous donner de garantie quant  la date. A partir de septembre en tout cas. Le peu qu’on en a vu de l’extérieur, c’est qu’il n’a pas l’air d’y avoir encore beaucoup d’activités. Ils sont remplis de broll.

Projet  rendre


La prochaine entrevue avec Halleux est le 21 juin  10 heures  son bureau.

Nous pensons qu’il va nous montrer les préfabriqués de l’intérieur. D’ici l , il nous a demandé de lui rendre un pré-dossier ; avec énumération des divers projets qui feront vivre notre centre social. L’idéal serait d’avoir un paragraphe expliquant chaque activité.

Par la présente, nous faisons donc un appel  touTEs celles et ceux qui avaient exprimé le désir de LANCER un projet. Nous mettons en exergue ’lancer’ pour souligner que nous avons touTEs l’envie de voir apparaître tel ou tel chose, bien entendu, mais qu’ici nous faisons surtout appel aux personnes se sentant disponible pour porter véritablement une activité. Nous faisons également appel aux ’mains vertes’ pour la réalisation d’un espace vert ouvert sur le quartier et surtout les enfants [chose importante aux yeux d’Halleux.] Les visites des lieux permettront alors de trouver une affectation dans l’espace pour chaque activité et de réaliser le dossier proprement dit. Halleux nous a vraiment donné carte blanche. Ci-dessous, une synthèse de différentes pistes de travail qu’il explorait jusqu’ maintenant : 1) un complexe dédié  la diffusion des connaissances scientifiques technologique et industrielle dans la totalité de la population de liège et de l’euregio. 2) Une structure administrative et financière unique associant la maison de la science, l’aquarium, le musée de zoologie, la maison de la métallurgie, le musée de paléontologie et les collections d’histoire des sciences sous forme de pararégionale co-géré par la région, l’univ , la ville et la province. 3) L’intégration de cette structure dans un réseau européen de musée universitaires et de centres de diffusion des sciences. 4) l’aménagement de tous les espaces disponibles  l’institut de zoologie en salles d’exposition temporaires et permanentes. 5) la transformation de l’institut de physiologie en conservatoire du patrimoine universitaire avec installation du CHST. 6) l’aménagement du parc et des préfabriqués en village citoyen  vocation culturelle et sociale. (ça c’est nous ! ;-)

Décision & rapport de force


Ce n’est pas Halleux qui décidera de la réalisation ou non du projet global mais le conseil d’administration de l’université. Le CA est composé de 8 personnes et nous pensons qu’au moins 3 personnes marcheront. Notre ami Willy Legros est au courant du désir de Halleux de collaborer avec nous, il lit la presse vous direz ;-). mais nous pensons également qu’il lui en touché un mot de visu. Par contre, ce que nous ne savons pas c’est si Legros se rend compte  quel point ;-), sera notre implication dans le projet global. La directrice de la maison de la science est également au courant et marche avec Halleux. C’est une avancée. Pour la petite histoire, il faut savoir que, dimanche 2 mai au soir - alors que nous venions d’emménager place delcour-, un voisin téléphone  la directrice pour l’informer qu’il se passe quelque chose de pas normal  l’institut d’hygiène. Elle est alors en espagne. Elle téléphone  la conciergerie de la rue de pitteurs, mais ça ne répond pas. C’est elle, - d’espagne ! -, qui téléphonera aux flics... En gros, il nous assure qu’il va faire du lobbying. Et le halleux, il a l’air de connaître pas mal de monde...

Financement


Halleux affirme qu’il n’y a pas de financement privé. Il a également souligné que grâce  notre projet, il pourrait demander du fric aux affaires sociales. Cela dit, on a pas vraiment parlé financement de notre projet, c’est un peu tôt, on a seulement voulu s’assurer que des maffieux genre Arcelor n’était pas sur le coup.

Conclusions


Ben parlons-en le 12 et après, jusqu’ notre entrevue avec Halleux le 21 juin. Quelques personnes au sein du lapin blanc sont dubitatives concernant l’autonomie que l’on pourra conserver au sein d’un projet institutionnel. Au niveau de Halleux, visiblement y’a pas trop de soucis  se faire, mais faudra voir avec le CA de l’université ; nous imaginons qu’il va bien falloir faire des concessions, mais c’est encore trop tôt pour savoir. A l’inverse, nous sommes plusieurs  penser que cette collaboration est une chance sérieuse d’obtenir un espace où l’on pourra exercer nos activités sans redouter  chaque instant l’arrivée de la police. De toutes manières, rien n’est éternel et si on voit qu’il y a anguille sous roche, rien ne nous empêchera de retirer nos billes. En effet, on ne sait rien, ou presque, de ce que veut faire Halleux de son côté, il n’est vraiment pas rentré dans les détails  ce niveau. Ce que l’on sait, c’est qu’il veut vraiment qu’il y ait des activités ouvertes sur le quartier.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0